Université d’Orléans - Rue de Chartres - BP 6749 - 45067 Orléans
cosmetosciences@univ-orleans.fr
02 38 56 78 11

Résumé non confidentiel GlucoCaméline

Résumé non confidentiel GlucoCaméline

La Caméline fait à l’heure actuelle l’objet d’une production importante pour son huile présentant de multiples applications alimentaires et cosmétiques. La plante Camelina sativa fait partie de l’ordre des Brassicales qui contient comme métabolites secondaires les glucosinolates, marqueurs chimiotaxonomiques de cet ordre. Ces métabolites, en partenariat avec une enzyme sélective (la myrosinase) ont un rôle essentiel de défense de la plante contre les agressions (bactéries, insectes, champignons, herbivores). Lorsque les cellules de la plante sont endommagées, les glucosinolates sont mis en présence de la myrosinase et dégradés, libérant ainsi de nombreuses molécules qui sont en réalité responsables des propriétés biologiques et du goût si particulier de ces plantes (moutardes, radis, roquette, wasabi…). Les glucosinolates ont de ce fait un impact écologique important et sont la source des effets de ces plantes sur la santé humaine. La caméline contient des glucosinolates rares, peu étudiés, présentant de longues chaînes aliphatiques terminées par une fonction sulfoxyde. L’accès à cet ensemble de glucosinolates est un enjeu essentiel pour connaître l’impact biologique de ces molécules.

Le projet est centré sur la mise au point d’un procédé préparatif d’extraction de ces glucosinolates à longue chaîne et de leur purification ainsi que le développement d’une méthode d’hémisynthèse permettant d’avoir accès aux glucosinolates rares. L’hémisynthèse envisagée s’appuiera sur les connaissances du laboratoire sur l’extraction de glucosinolates comme la sinigrine, la gluconapine et la glucobrassicanapine pour tester des réactions catalytiques innovantes. Cette approche est un challenge important car les métabolites utilisés sont solubles dans des solvants aqueux.

L’accès à cet ensemble de dérivés glycosylés en quantité suffisante et avec une pureté élevée est un enjeu essentiel pour pouvoir évaluer l’impact biologique de ces molécules et leur utilisation potentielle en cosmétique (antioxydants, antimicrobiens etc…). Les différents extraits et composés isolés seront évalués par notre partenaire GLYcoDiag, dans le but d’identifier de nouveaux actifs pour la cosmétique (antioxydants, antimicrobiens etc…).
Le projet comprend également l’exploration du tourteau de caméline en partenariat avec un producteur local d’huiles. Outre la production d’huile pour des applications alimentaires ou cosmétiques, le procédé permet une valorisation complète de la caméline en offrant l’utilisation des métabolites secondaires en partenariat avec la société EXTRASYNTHESE, entreprise spécialisée dans le domaine de la phytochimie et des standards analytiques.