Université d’Orléans - Rue de Chartres - BP 6749 - 45067 Orléans
cosmetosciences@univ-orleans.fr
02 38 56 78 11

Résumé non confidentiel NEW LIPS

Résumé non confidentiel NEW LIPS

Le glycérol est un sous-produit majeur, issu du remplacement des énergies fossiles par des énergies renouvelables et le développement important de l’industrie du biodiesel. Ainsi, en l’espace d’une décennie, la production de glycérol a été multipliée par 30 et l’approvisionnement en glycérine est dorénavant très important. Les débouchés du glycérol sont notables et dans de nombreux domaines comme ingrédients pharmaceutiques, alimentaires, peintures, polymères et cosmétiques. La valorisation du glycérol est également un axe de développement important pour cette ressource renouvelable abondante. Sa transformation en d’autres produits est un élément clé pour trouver de nouveaux débouchés et des applications classiques de l’industrie chimique.

Parmi les produits dérivés du glycérol, le carbonate de glycérol a fait l’objet d’investissements notables pour développer les méthodes de préparation ainsi que pour des applications. A ce jour, cette molécule a relativement peu trouvé d’utilisation (Green Chem. 2013, 15, 282-306). Son utilisation potentielle comme biosolvant a orienté ses applications comme ingrédients cosmétique (démaquillant, émulsifiant, humectant ou plastifiant), dans la formulation de détergent, tensio-actifs ; sa réactivité chimique a également orienté son utilisation vers la formation d’oligomères et polymères pour former des polyglycérols connus pour leurs propriété d’émulsifiants, émollients, lubrifiants et plastifiants grâce à sa capacité à former notamment le glycidol. La réactivité intrinsèque du carbonate de glycérol permet une approche de polyuréthanes s’affranchissant de l’utilisation de composés toxiques comme les isocyanates.

Notre projet s’appuie sur la richesse de réactivité du carbonate de glycérol pour développer des tensio-actifs originaux. Leur synthèse s’appuie centralement sur la possibilité d’une transposition au niveau industriel en respectant les notions de chimie verte. Le projet que nous proposions de développer s’appuie sur ces principes et intègre une approche d’écoconception en utilisant des éléments biosourcés, l’élimination de l’utilisation de solvant, des procédés de synthèse par catalyse, l’efficience des réactions avec un minimum d’étapes et incluant un aspect « puits de carbone » par le piégeage de CO2.

Un partenariat fort sera mis en place entre trois acteurs pour développer ce projet sur une année. L’ICOA (Pr A. TATIBOUET) pour l’élaboration des tensioactifs et la mise au point des procédés de synthèse, l’ICMN (Dr. F. MEDUCIN et Dr S. GUILLOT) pour l’étude physico-chimique des tensioactifs préparés et la société Stéarinerie Dubois (Dr P. MARECHAL) pour l’applicabilité des ingrédients élaborés au sein de la société. Notre consortium se propose de cibler des structures précises apportant des originalités brevetables (procédés, structures, propriétés) dans un esprit « vert » d’écoconception biosourcée et puits de carbone.

Mots clés : Carbonate de Glycérol, Green Chemistry, Ingrédients Biosourcés, Tensioactifs, Emulsifiants